Appelez-nous ~ 0262 331 555
twitterfacebookgooglerss

Les systèmes d’information, nouveau filon du management de transition

Les systèmes d’information, nouveau filon du management de transition

Les « managers de transition », vous connaissez ? Mais si, bien sûr ! Il s’agit de ces cadres supérieurs qui remplissent des missions de quelques mois au sein d’entreprises n’ayant pas forcément besoin de recruter.

Ces professionnels nomades sont généralement responsables RH, ingénieurs multicartes ou spécialistes des postes de direction (directeurs généraux, financiers, industriels). Ils sont mandatés par des cabinets de management de transition qui sont en fait leur véritable employeur pour la durée de la mission.

Mais les temps changent ! De nouveaux profils sont désormais demandés par ces cabinets spécialisés, en particulier des directeurs de systèmes d’information (DSI) ; autrement dit, des spécialistes des systèmes informatiques, portés sur le e-business et le commerce digital, et capables d’exercer des responsabilités managériales au sein de l’entreprise.

Selon la Fédération nationale des managers de transition (FNMT), 9 % des missions demandées cette année par les entreprises concernaient des DSI. Et la tendance est à la hausse. Même les PME s’offrent les services de managers experts dans les systèmes d’information. Mais pour des raisons de coût, elles le font généralement en temps partagé.

L’évolution du rôle des DSI explique ce nouveau recours au management de transition. Ces derniers n’ont pas seulement vocation à améliorer l’organisation interne d’une entreprise. La progression du numérique et de l’internet dans l’économie les met en première ligne pour guider les entreprises dans l’utilisation des nouvelles technologies.

« Aujourd’hui, les priorités du DSI sont la cybersécurité, le cloud computing et le big data, ainsi que la réduction des coûts », explique Karine Doukhan, directrice du management de transition chez Robert Half, un major des cabinets de recrutement.

En outre, l’essor des réseaux sociaux, des objets connectés et l’accès de plus en plus élargi aux données numériques ouvre aux DSI le champ de la relation client et du marketing. Ces défis transversaux les placent au cœur du développement de l’entreprise. Ils requièrent d’être non seulement un technicien au fait des dernières innovations, mais aussi d’avoir « des compétences managériales fortes », ajoute Karine Doukhan.

Dans les années 2000, les développements consécutifs à l’internet n’étaient généralement pas réalisés sous la responsabilité directe du DSI. Mais le nouveau sillon creusé par le web et la révolution des données va sans aucun doute changer la place du management de transition sur le marché de l’emploi.

Qu’en sera-t-il à La Réunion ? Difficile à prédire puisque, pour l’heure, il n’existe pas ou presque de tels cabinets dans l’île. A vrai dire, les DSI n’y sont pas plus nombreux… On peut en prendre ombrage ou au contraire s’en féliciter. Après tout, ce sont deux métiers à créer !

Source : Le Monde

Laissez un commentaire